IMECOM - Conseil en immobilier commercial
AccueilA propos d'IMECOMNos biensActualités IMECOMMentions légalesContactez-nous

Notre sélection de locaux commerciaux

Location : Local commercial de 1051m² au sein de la zon

Cellule commerciale de 1051m² disponible au sein de la zone Aucha...

Consulter ce bien

Location : Local commercial de 438m² au sein de la zone

Cellule commerciale de 438m² disponible au sein de la zone Auchan...

Consulter ce bien

Vente : locaux commerciaux en pied d'immeuble à Wattign

3 cellules commerciales neuves à vendre en pied d'immeuble, situé...

Consulter ce bien

Location : Local commercial de 1209m² au sein de la zon

Local commercial de 1209m² à louer dans la zone commerciale Lecle...

Consulter ce bien

Location : Local commercial 1150m² sur la zone Auchan S

Location d'une cellule commerciale de 1150m² au sein de la zone c...

Consulter ce bien

Location : Local commercial 298m² à Orchies (59)

Cellule disponible de 298m² au sein de la zone commerciale Auchan...

Consulter ce bien

Location : Cellule commerciale 250m² dédiée à la restau

Au sein de la galerie marchande Leclerc de Fécamp-Saint Léonard, ...

Consulter ce bien

Location : Local commercial de 1500m² à Arras Dainville

Location d'un local commercial de 1500m² au sein de la zone comme...

Consulter ce bien

Projet de retail park de 12000 m² dans l'agglomération

Projet de retail park de 12 000 m² dans l'agglomération d'Avignon...

Consulter ce bien

Cession droit au bail : local commercial 1800m² à Noyel

Cession de droit au bail d'un local de 1800m² SHON dont 1500m² de...

Consulter ce bien

Location : Locaux commerciaux à Estaimpuis (Belgique)

Nouveau projet de parc d'activité commerciale à Estaimpuis à 5mn ...

Consulter ce bien

Location : Locaux commerciaux à Saint Quentin (02)

Nouveau projet de parc d'activité commerciale à Saint Quentin.Le ...

Consulter ce bien

Location : Cellule commerciale de 125m² en galerie marc

Cellule commerciale disponible au sein de la galerie marchande Le...

Consulter ce bien

Location : Extension de la zone commerciale Leclerc de

Projet d'extension de 5 moyennes surfaces au sein de la zone comm...

Consulter ce bien

Location : Local commercial 1300m² divisible à Bolbec

Cellule disponible au sein de la zone commerciale Carrefour de Gr...

Consulter ce bien
offre_sep
Découvrez toute notre sélection de locaux commerciaux


07.png
Actualités
Autorisation d'urbanisme : Projet de décret correctif soumis à consultation Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Janvier 2013 16:42
Le ministère de l’égalité des territoires et du logement recueille jusqu’au 10 février 2013 l’avis du public sur un projet de décret relatif à certaines corrections à apporter au régime des autorisations du droit des sols.

L’ordonnance n° 2011-1539 du 16 novembre 2011 relative à la définition des surfaces de plancher prises en compte dans le droit de l’urbanisme et le décret n° 2011-2054 du 29 décembre 2011 pris pour son application ont défini une surface de plancher unique, se substituant à la fois à la SHON et à la SHOB. Un critère d’emprise au sol a en outre été introduit pour la détermination du champ d’application des autorisations d’urbanisme et du champ des dispenses de recours obligatoire à l’architecte, dans une recherche de neutralité de la réforme de la surface de plancher sur ces deux points. 

L’ordonnance n° 2011-1916 du 22 décembre 2011 relative à certaines corrections à apporter au régime des autorisations d’urbanisme et le décret n° 2012-274 du 28 février 2012 relatif à certaines corrections à apporter au régime des autorisations d’urbanisme ont modifié le régime des autorisations, issu de la réforme de l’application du droit des sols entrée en vigueur en octobre 2007, en vue de simplifier les procédures d’autorisation des projets et d’accélérer leur mise en oeuvre. 
Le présent projet de décret comporte des ajustements techniques et des mesures correctives visant à renforcer la sécurité juridique tout en poursuivant le chantier de simplification et de modernisation du régime des autorisations du droit des sols. 

En vue d’intégrer les préoccupations environnementales dans les procédures d’urbanisme, le présent projet de décret vient préciser la disposition « interdit d’interdire », issue du Grenelle de l’environnement, qui permet d’écarter l’application des dispositions d’urbanisme s’opposant à l’utilisation de matériaux ou procédés de construction écologique ou à la production d’énergie renouvelable correspondant aux besoins de consommation domestique des occupants de l’immeuble. 

Le projet de décret mis à la consultation comporte des ajustements techniques et des mesures correctives visant à renforcer la sécurité juridique tout en poursuivant le chantier de simplification et de modernisation du régime des autorisations du droit des sols :
  • il précise la disposition « interdit d’interdire », issue du Grenelle de l’environnement, qui permet d’écarter l’application des dispositions d’urbanisme s’opposant à l’utilisation de matériaux ou procédés de construction écologique ou à la production d’énergie renouvelable correspondant aux besoins de consommation domestique des occupants de l’immeuble ;
  • il élargit la liste des organismes susceptibles d’assurer l’instruction en vue d’y intégrer les syndicats mixtes ouverts élargis, tels les parcs naturels régionaux ;v
  • il précise le rôle des autorités compétentes en application du droit des sols sur le contrôle des attestations jointes à la demande d’autorisation et à la déclaration attestant l’achèvement des travaux ;
  • il spécifie expressément que les certificats d’urbanisme relèvent bien de la compétence du préfet en cas de désaccord entre le maire et le service instructeur ;
  • il apporte des corrections à certains effets induits par la réforme de la surface de plancher et opère des ajustements techniques mineurs qui sont nécessaires notamment pour sécuriser la définition de "l’emprise au sol" dans l’attente des conclusions de la "mission d’évaluation des impacts chiffrés de la réforme de la surface de plancher et du décret n° 2012-677 du 7 mai 2012 relatif à une des dispenses de recours à un architecte" ;
  • il prévoit que les travaux de ravalement, auparavant soumis à déclaration préalable, sont désormais dispensés de toute formalité, sauf dans les secteurs protégés et les périmètres délimités soit par le plan local d’urbanisme, soit par délibération du conseil municipal ou de l’organe délibérant de l’établissement public de coopération intercommunale compétent ;
  • il vise à normaliser les échanges dématérialisés entre les usagers et les maires et l’autorité compétente par la suppression de la référence des normes informatiques spécifiques au code de l’urbanisme ;
  • il met en concordance les dispositions réglementaires fiscales avec les modifications législatives introduites par la loi de finance rectificative du 29 décembre 2010 ;
  • il clarifie les modalités de création et d’agrandissement des terrains de camping soumis à permis d’aménager et précise le régime juridique des hébergements de loisir et de leurs installations mobiles accessoires.
  • il complète les articles R.* 142-19-1, R.* 213-26-1, R.* 214-10-1 dans le code de l’urbanisme permettant l’échange dématérialisé des déclarations d’intention d’aliéner (DIA) pour préciser que .la transmission par voie dématérialisée des DIA est conditionnée à l’accord formel de la commune ou du conseil général.

Des observations peuvent être envoyées : jusqu’au 10 février 2013 à l’adresse suivante :qv5.qv.dhup.dgaln@developpement-durable.gouv.fr
Sources Ministère de l’égalité des territoires et du logement
 
Décret du 3 décembre 2012 relatif au DPE Imprimer Envoyer
Lundi, 17 Décembre 2012 15:58
DECRET N°2012-1342 DU 3 DECEMBRE 2012 RELATIF AUX DIAGNOSTICS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE POUR LES BATIMENTS EQUIPES D’UNE INSTALLATION COLLECTIVE DE CHAUFFAGE OU DE REFROIDISSEMENT ET AUX TRAVAUX D’ECONOMIES D’ENERGIE DANS LES IMMEUBLES EN COPROPRIETE
 
Ce décret complète tout à la fois l’article 1er et l’article 7 de la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement.

Concernant l ‘article 1er, il prévoit les dispositions relatives au diagnostic de performance énergétique dans cette catégorie particulière d’immeubles en copropriété et il note également les différentes dates d’entrée en vigueur.
Concernant l’article 7, toutes les précisions sont désormais indiquées concernant les dispositions relatives aux économies d’énergie, les conditions d’inscription à l’ordre du jour de l’assemblée générale des copropriétaires qui suit l’établissement d’un DPE ou d’un audit de performance énergétique, concernant la réalisation d’un plan de travaux d’économies d’énergie ou de la conclusion d’un contrat de performance énergétique. 
Pour tous les bâtiments en copropriété, le décret fixe le contenu du plan de travaux d’économies d’énergie ainsi que la nature et les conditions de réalisation des travaux d’intérêt collectif sur les parties privatives. En l’état du décret, il semble particulièrement judicieux de mettre à l’ordre du jour de la prochaine AGO de 2013 l’élaboration du DPE.
Ce décret a une incidence non seulement en copropriété mais va légitimer de nouvelles clauses à intégrer dans les baux commerciaux situés dans un immeuble en copropriété.
 
Mise en oeuvre de la loi sur l'accessibilité des ERP d'ici le 1er Janvier 2015 Imprimer Envoyer
Vendredi, 04 Mai 2012 08:04
Informations précises sur le lien suivant

 
 
 
«DébutPrécédent123456SuivantFin»

Page 4 sur 6
 
©2011 - IMECOM - 156 rue du 8 mai 1945 – 59650 Villeneuve d’Ascq (France)
Téléphone : 03 59 05 97 28  - mail : contact@imecom-conseil.fr